Inventer les couleurs du jour…

“Un ton seul n’est qu’une couleur, deux tons c’est un accord, c’est la vie. “
(Henri Matisse)

Et si tu n’existais pas

Paroles et Musique: Pierre Delanoé, Claude Lemesle
interprèté par: Willy Denzey (2004)

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pourquoi j’existerais.
Pour traîner dans un monde sans toi,
Sans espoir et sans regrets.

Et si tu n’existais pas,
J’essaierais d’inventer l’amour,
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour.
Et qui n’en revient pas.

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pour qui j’existerais.
Des passantes endormies dans mes bras
Que je n’aimerais jamais.

Et si tu n’existais pas,
Je ne serais qu’un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va,
Je me sentirais perdu,
J’aurais besoin de toi.

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi comment j’existerais.
Je pourrais faire semblant d’être moi,
Mais je ne serais pas vrai.

Et si tu n’existais pas,
Je crois que je l’aurais trouvé,
Le secret de la vie, le pourquoi,
Simplement pour te créer
Et pour te regarder.

3 thoughts on “Inventer les couleurs du jour…

  1. C’est un très beau texte et une très belle chanson, que j’aime beaucoup. Je connaissais moi aussi l’interprétation de Joe Dassin, mais pas celle-ci, qui est beaucoup plus rythmée.Bonnes vacances Dagmar.

    Like

  2. J’ aime les deux versions. On a tous dans le coeur une personne à qui l’ on a envie de dédier cette chanson. Bonne vacances. Bisous!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.